ÉDUCATION

Education 2.jpg

 

 

1. La préparation scolaire : les camions-écoles

 

Aménagés en salles de classe mobiles, les camions-école s’organisent en deux dispositifs distincts : le "camion Découverteet le "camion Passerelle”. Il y a un.e enseignant.e par véhicule qui s'occupent chacun.e d'un groupe de 10 enfants maximum répartis par classe d'âge, de 3 à 6 ans et de 7 à 16 ans. Les camions-écoles interviennent directement ou à proximité des lieux de vie des familles, selon un emploi du temps fixe et régulier. Peut-être préciser qu’il y a 2 enseignants - 2 véhicules - 10 enfants maximum accueilli dans chaque groupe, répartis par âge (3-6 ans et 7-16 ans)Les camions ne se substituent pas à l’école de la République. Ils accueillent les élèves pour les préparer à leur entrée à la vraie école.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

a) Le Camion Passerelle

Le Camion Passerelle est un sas de préparation avant l'entrée à l'école. Il permet de faire fructifier les temps d’attentes lorsque le délai d’affectation dure plusieurs mois ou qu’une mairie refuse l’inscription scolaire d’un enfant. Les deux enseignants-éducateur.ices dispensent l’enseignement des savoirs scolaires fondamentaux - lire, écrire, compter et le Français Langue Étrangère, et préparent les enfants au "devenir élève" en les familiarisant au fonctionnement d'une classe et en travaillant sur leur posture d'élève.

L'enseignement différencié s’adapte aux besoins de chaque enfant. Durant la période d’accueil dans le “Camion Passerelle”, les enseignants-éducateur.ices constituent un dossier de suivi qui répertorie les apprentissages de l’élève. Avec l’appui des médiateurs.trices, ielles reçoivent régulièrement leurs parents pour faire le point sur la progression de leurs enfants.

 

b) Le Camion Découverte : pour créer le lien avec l'école

Le  Camion Découverte accueille les enfants des familles dont les conditions de vie ne permettent pas de se projeter dans l’immédiat dans les démarches de scolarisation des enfants : expulsions du lieu de vie imminente, grande précarité économique ou encore lorsque l’intégrité physique des enfants n’est plus garantie, comme ça a été le cas au moment des agressions contre les habitants roumains et bulgares des bidonvilles dans notre département, en mars 2019.

Le  Camion Découverte crée ou maintient le lien avec l’école, dans l’attente que les conditions soient réunies pour l’inscription des enfants à l’école.

Les parents ont la possibilité de solliciter les médiateurs.trices scolaires dès lors que leur situation leur permet d’envisager la scolarisation de leurs enfants.

 

 

2. Le passage pédagogique vers l’école de droit commun

 Lorsqu’un élève accueilli dans le camion-école fait son entrée à l’école, les enseignants-éducateur.ices transmet aux personnels de l’Education nationale le dossier de suivi scolaire et les informations sur le profil de l’élève :

  • Parcours scolaire de l’enfant

  • Niveau de maîtrise de la langue

  • Compétences scolaires et sociales acquises

  • Test de positionnement

  • Fragilités

  • Situation socio-économique et familiale. 

 

 

 

3. Le soutien pédagogique :

Soutenir les premiers pas à l’école

a) En camion-école

Les enseignants-éducateur.ices soutiennent les familles dans l’appréhension des premiers pas de leurs enfants à l’école. Elles :

  • Accueillent les élèves dans les camions-école

  • Écoutent les “récits d’école

  • Valorisent les réussites

  • Proposent une offre pédagogique complémentaire à celle dispensée à l’école de droit commun pour renforcer les acquis

 

Les camions-école sont également pensés comme des lieux d’échange avec les parents d’élèves. Les enseignants-éducateur.ices :

 

  • Aident à la compréhension du fonctionnement de l’école (outils de correspondance, lecture des emplois du temps etc.)

  • Répondent aux questions 

  • Désamorcent les éventuelles difficultés

 

 

 

b) Le tutorat individualisé

Supervisés par les enseignants-éducateur.ices et les médiateurs.trices, des bénévoles de l'association assurent l’aide aux devoirs des élèves, pour un suivi individualisé à chaque élève ou fratrie.

 

Les séances sont construites en fonction du travail et des suggestions transmises par les enseignants. Les bénévoles se sont particulièrement mobilisés pendant la première partie de la crise sanitaire (mars-juin 2020).

 

Depuis, ce volet tend à se structurer progressivement.

 

1 bis.jpg
20210119_105504_edited.jpg
IMG_20211021_103615.jpg
IMG_20210426_190243_edited.jpg