RECHERCHE

 

 Projet de recherche 

Par Yahya Al-Abdullah, médiateur scolaire et chercheur en anthropologie à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

Dans le cadre d'une Convention Industrielle de Formation pour la Recherche (CIFRE)

" A  défaut d'archives historiques historiques sur la communauté Dome et en la quasi-absence de littérature

 

consacrée à cette communauté, ce travail revêt une double importance historique et socio-anthropologique dans un

 

contexte de migrations et de déplacements forcés. l s'agit de la première recherche effectuée sur la communauté

 

Dome en exil en Europe, permettant de rassembler un premier corpus d'information sur ses modes de vie urbains à la

 

fois en Syrie et en Europe. Dans ce cadre, cette étude pourra également contribuer au débat scientifique actuel plus

 

général sur la question des migrations et de l'intégration des migrants dans les sociétés occidentales    "         

 

Yahya Al-Abdullah

a) Hypothèses

La scolarisation des enfants comme vecteur d’intégration de la communauté.

b) Objectifs

 

1. Comprendre l’importance des opportunités que l’éducation peut offrir aux communautés déplacées et invisibilisées. 

2. Connaître les défis dans l’accès à l’école des enfants de ces communautés en France.

3. Évaluer les processus d’apprentissage de ces enfants pour analyser le dispositif UPE2A (Unité Pédagogique pour Élèves Allophones Arrivants) et les réponses qu’il apporte aux besoins des élèves allophones précaires.

c) Premières observations et résultats 

C’est à partir du point de vue des familles que le travail de recherche s’est organisé en 2020. 

1. La quasi-totalité des enfants de la communauté ne bénéficient d’aucune expérience de scolarisation antérieure à leur déplacement, en raison de la stigmatisation de leur statut social en Syrie, au Liban et du long du voyage jusqu’en France. Certaines familles ont passé plus d’un an dans 5 pays différents dont le Liban, la Mauritanie, l’Algérie, le Maroc, l’enclave espagnole au Maroc et la France. Le besoin éducatif de ces enfants est un enjeu crucial pour leur intégration dans la société française. 

2. L'éducation a un impact décisif à la fois sur les enfants et sur leurs familles. Elle met en jeu la relation des familles avec leur voisinage et les tactiques déployées au jour le jour à travers l’économie informelle. 

3. Les communautés précaires et migrantes se confrontent à des obstacles administratifs dans leur vie quotidienne qui conditionnent l’accès à l’éducation de leurs enfants et leur parcours dans le système éducatif.

4. La présence d’un médiateur scolaire, maîtrisant la langue des familles, à-même de communiquer et de comprendre les contextes socio-économiques dans lequel s’inscrivent leurs parcours, est un élément capital pour soutenir le processus de première scolarisation de leurs enfants.

4. Le Dispositif UPE2A ne répond pas aux besoins des élèves en situation migratoire et précaire. Il est destiné à un élève idéal et produit davantage d'exclusion que d'inclusion