IMG_20210224_112011.jpg

ASKOLA

Le droit à l'instruction effectif  pour toutes et tous, sans discrimination

CE QUE DIT LA LOI



« L’instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes, français et étrangers, entre trois ans et seize ans. » 
(Code de l’Education Article L131-1-1)
.
Responsabilité des maires
« Chaque année, à la rentrée scolaire, le maire dresse la liste de tous les enfants résidant dans sa commune et qui sont soumis à l’obligation scolaire. Les personnes responsables doivent y faire inscrire les enfants dont elles ont la garde. »
(Code de l’Education Article L131-6)

“Le statut ou le mode d’habitat des familles installées sur le territoire de la commune ne peut être une cause de refus d’inscription d’un enfant  soumis à l’obligation scolaire [...]. Il peut être justifié du domicile par tous moyens, y compris une attestation sur l’honneur”.
(Décret n°2020-811)





 

 

Le  droit fondamental d’accès à l’instruction de tous les enfants est érigé en première priorité nationale par le Code de l’Éducation. Dans un monde idéal, tous les enfants seraient égaux dans l’accès et la réussite à l’école de la République française.

 

Or cette égalité n’est pas encore garantie pour toutes et tous. Plusieurs centaines d’enfants n’ont pas accès à l’école en Seine-Saint-Denis. Ceux vivant en squats, bidonvilles, hôtels sociaux ou à la rue ; ceux issus de familles en demande d’asile, sans-papiers ou situation juridique complexe ; ou encore ceux issus de familles de Voyageurs. 

 

Les raisons sont multiples : refus illégaux d’inscriptions scolaires, insuffisances en termes d’accueil adapté,  instabilité résidentielle du fait des expulsions répétitivesancrage territorial du fait de la précarité de leur habitat, exclusion sociale, discriminations et préjugés dans et autour de l’école. 

 

En  attendant, et depuis 2006, ASKOLA imagine des solutions pour que toutes et tous accèdent à l’école, et que leurs scolarisations soient durables. Tout en rappelant constamment à la République qu’il est de son devoir de veiller à la scolarisation inclusive de tous les enfants, sans aucune distinction.

WhatsApp Image 2021-07-23 at 10.38_edited.jpg
Parcourez nos rapports d'activité

NOTRE ASSOCIATION

Screenshot 2022-01-24 15.19.41.png
Screenshot 2022-01-24 15.19.41.png
 

Nous nous sommes fixé deux objectifs principaux : de permettre l’accès et le maintien dans l’éducation de tous les enfants qui en sont éloignés, âgés de 3 à 16 ans et vivant en Seine-Saint-Denis

                                                              

         1.Informer les parents sur le droit à l’école           1. Optimiser l’accueil des enfants dans l’école 

         2. Apprendre à l’enfant à devenir élève              2. Accompagner le parcours scolaire de l’enfant 

         3. Procéder à l’entrée à l’école                          3. Inclure les parents dans le parcours scolaire 

         4. Lever les barrages socio-administratifs             4. Améliorer l’environnement socio-économique de l’enfant 

                                                                            5. Neutraliser les facteurs socio-administratifs de décrochage

NOS OBJECTIFS

        

LA MÉDIATION SCOLAIRE

Permettre la création du lien écoles-familles, enseignants-élèves, son renforcement puis son maintien

L'EDUCATION

 Permettre à l’enfant de devenir élève et de s’épanouir dans ce rôle

 

LA RECHERCHE

Améliorer la prise en compte des besoins des enfants par les politiques publiques, notamment éducatives et sociales, et combattre structurellement les obstacles à la scolarisation.

 

LE PLAIDOYER

Améliorer la connaissance des problématiques d’accès à l’école en France pour dégager des solutions à mettre en oeuvre

NOS AXES DE TRAVAIL



La Seine-Saint-Denis

PÉRIMÈTRE D'ACTION

À LA UNE

NOTRE PRÉSIDENTE

Auteure de « Je suis tzigane et je le reste » (2013) et de l’ouvrage collectif « Avava Ovava » (2014)

Deuxième des 4 filles d’une famille rom de Roumanie, Anina Ciuciu  est arrivée d’abord à Rome à l’âge de 7 ans, où elle a vécu dans le grand bidonville de Casilino. Six mois après, elle et sa famille poursuivaient leur route vers la France où Anina a connu les difficultés de la vie en squat, le racisme et les nombreuses vexations de l’exclusion institutionnelle...

- Anina Ciuciu -

ILS NOUS SOUTIENNENT

© 2016 ASKOLA

contact.askola@gmail.com  |   6-10 quai de Seine, 93200 Saint-Denis, France